Sunday, 23 February 2020

A LA DECOUVERTE DE MUSICA CONCORDIA.


Musica Concordia, venant du latin, signifie musique harmonieuse, et un travail d’équipe qui se base sur l’humilité. 
Musica Concordia est en effet un concept fondé par  Boris Afidu, directeur exécutif du groupe de musique. Il a une maitrise en ingénierie logicielle de l’université de Johannesburg et travaille comme spécialiste en assurance à ABSA. 

 Boris Afidu nous parle de son groupe de musique dans un entretien avec Denisia. 

Franco-SA:  Mr Afidu, pouvez-vous nous en dire plus sur Musica Concordia ? 

Boris Afidou: Musica Concordia est un groupe de musique classique et moderne qui vise à ramener le monde au classique et pousser le classique au monde. De manière plus explicite, c’est rendre la musique mondaine classique et rendre la musique classique mondaine et populaire. Nous pouvons par exemple mentionner Malaika de Miriam Makeba, une rumba personnalisée, Hasta Mi Final de III Divo, un classique que nous chantons en pop et Belle de Notre Dame de Paris, que nous avons transposé en mode Zook. 

Franco-SA: D’où vous vient l’idée de créer ce groupe ? 

Boris Afidu: Cette idée ingénieuse nous vient d’une simple performance comme levée de rideau au Praisetival Show à Hatfield, Pretoria. C’est là oú  j’ai découvert des talents et ainsi proposé de constituer un groupe qui a fusionné avec le groupe  MIM (music I make) de Armel Chulu , violoniste passionné , le groupe Three Tenor et quelques “ stand alone”afin de ne constituer qu’un seul groupe. 
Nous étions convaincus que fusionner les différents atouts que chacun des membres du groupe possèdent  au travers de la musique et la mélancolie donnerait vie au groupe et pourrait créer une bombe musicale unique en son genre. 
Nous avons désormais la capacité d’interpréter n’importe quel chant tel quel le zouk, la rumba, salsa, medley, music classique baroc, pop classique, classique moderne et bien d’autres. 

Franco-SA: Depuis combien de temps avez-vous débuté ? Qu’avez-vous comme expérience ? 
Boris Afidu: Nous avons débuté en Aout 2018. Nous avons presté à différents évènements tels que UCD, Conférence Débat Politique et développemnt, Congo matrique, FESCAS, (évènement et culture ) alliance française et tant d’autres... 
Nous avons connu beaucoup de challenges cela ne nous pas empêché d’avancer. 
Nous avons organisé notre premier concert le 1er novembre 2019. 

Franco-SA: Quelle est la constitution de Musica Concordia ? 
Boris Afidu: Musica Concordia comprend différents instruments de musique tels que le violon, le piano, la flute, le saxophone, les guitares électrique et acoustique, la basse, et la batterie. 

Nous avons différents thèmes vocaux représentés et espérons obtenir des dons uniques, par exemple, avoir des femmes dévoilant leur talent extraordinaire en jouant un instrument de musique... 
Le groupe est entièrement constitués de personnes de nationalité congolaise présentement. 
Nous y comptons Nathan Muleba, pianiste, organiste et actuellement  directeur technique du groupe détenant un diplome d’ingénierie  à TUT. 
Allan Barra, joueur de flute et directeur  technique adjoint du groupe,  Lionel Mwabile,tenor impressionant, directeur des opérations du groupe, et consultant en construction immobilière, Patricia Mugoli, soprano naturelle, chargée du marketing du groupe, étudiante en agriculture à TUT. 
Axelle Ndidwa, ténor très versatile,chargé des finances du groupe et ingénieur et consultant civil pour KABE Consulting.
Florian Balagizi est le " stand alone"”  du groupe, directeur de musique  et copyright du groupe. Il est également  consultant des ventes de produits industriels à Centurion, actuellement directeur technique de la chorale la voix des anges, une chorale catholique à sunnyside.

.Nous recherchons ainsi une diversité en termes de nationalités, avoir un groupe panafricain, et pouvoir en faire un mélange de talents et une diversité culturelle, qui ajoutent un certain caractère musical un peu plus robuste et fort. 

Franco-SA: Que pensez-vous apporter à ceux qui vous écoutent ? 

Boris Afidu: Musica Concordia est un groupe vraiment unique, tout le monde le dirait... 

Ce ton unique apporte beaucoup à nos fans et à ceux qui nous écoutent aiment beaucoup notre ton mélancolique. 
Nous choisissons des chants à  caractères éducatifs. C’est l’exemple du chant Zimbabwéen Neria que nous avons interprété récemment (parlant des violences faites aux femmes). 
 Et nous vons en vue le coté caritatif, nous pensons aux orphelins et désirons apporter un plus au sein de la société. Il serait considérable que cela donne une bonne image de la communauté francophone au sein de ce pays anglophone, en ce sens d’autoproduction et d’humanité. 

Franco-SA: Quelle est votre vision ? 
Boris Afidu:Le groupe a besoin de sponsors, et de personnes investisseuses pour collaborer, qui peuvent nous donner un coup de pouce financier et  moral.
Nous espérons parvenir à créer des oppotunités à l’avenir au travers de notre autoproduction et pousser des personnes qui, au-delà de leurs talents, ne se basent non seulement  sur le côté rentable, mais sur l’exposition de la musique francophone dans le monde. 
Nous travaillons poiur notre autoproduction où nous entrevoyons générer des fonds pour l’acquisition de nos propres instruments, dévélopper notre capital financier et social et pourquoi pas avoir un établissement Musica Concordia ; une référence pour ceux qui viennent de l’étranger d’avoir accès à ce genre de music unique pas très considérée. 
Nos atouts sont moins valeureux sans nos fans et ces personnes autour de nous qui nous soutiennent. C’est la raison pour laquelle nous exprimons notre totale reconnaissance à tous égards et nous promettons d’améliorer nos performances et offrir plus de professionnalisme au grand public.